Les Écuries Belle Brise
Éleveur de chevaux Haflinger
ligne
Passion

Les Écuries Belle Brise

Nous sommes devenus éleveur parce que nous croyons en notre produit.

Le Haflinger est vraiment une race à part et exceptionnelle.

Pourquoi :

Il est d'un tempérament à sang froid, alors pas de surprise, il est le meilleur compagnon que l'on puisse avoir. Lorsque l'on côtoie un Haflinger il y a une chimie qui se produit entre le cavalier et le cheval. Il veut nous faire plaisir, il n'y a pas de malice dans ce cheval, il n'est ni chétif et ni fragile.

Voici mon histoire :

Je montais à cheval lorsque j'avais 9 ou 10 ans il faut dire que la passion des chevaux ont là un jour on là toujours, je ne sais pas comment ça se produit, mais c'est quelque chose qui fait partie de nous pour la vie, comme le besoin de manger, parler, c'est incroyable ça vient des trippes.

À l'âge de 15 ans je m'achète mon premier cheval je l'appel Gamin. Nous avons fait un bout de chemin ensemble, mais les moyens n'y était plus au bout d'un certain temps, soit pour la pension, le transport pour me rendre à l'écurie, alors j'ai du faire un choix. Il a donc fallu que je m'en départisse non sans grand regret.

J'ai rencontré mon mari au début des années 80 pendant 20 ans je n'ai cessé de lui parler de ma passion pour les chevaux et que lorsque je le pourrai et que les enfants seront assez autonome je m'achèterai un cheval à nouveau. Mon mari pensait que mes projets allait passer avec le temps, mais plus les enfants grandissaient plus j'en parlais, lui ne comprenait rien puisqu'il ne connaissait pas la flamme qui habite un cavalier.

Donc un jour ma fille l'avant dernière demande à suivre des cours d'équitation. Je me suis dit ; Wow une qui a les gênes de sa mère! Sans hésiter j'ai trouvé une place où il donnait des cours d'équitation, j'ai pris rendez-vous, puis nous y sommes allés, la place avait l'air bien j'ai regardé les chevaux à vendre, puis je suis tombée sur le charme d'une belle jument, tout ce qu'il y a de plus WOW, ce que je croyais,'' mais il ne faut pas juste se fier à l'apparence, il faut regarder ce qu'il dégage, moi je voyais juste sa robe palomino sa prestance je là voyais dans ma soupe, j'en parlais tout le temps à mon mari, ‘'Alors nous avons convenu d'une journée de la semaine suivante pour le premier cour d'équitation.

Tout de suite en arrivant sur les lieux je me suis présenté au box de la jument en question il y avait une pancarte écrit Vendu qu'elle ne fut pas ma déception de voir que mon rêve s'était envolé. J'ai posé plein de questions sur l'acheteur qui pouvait bien m'avoir coupé l'herbe sous le pied comme ça. Qu'elle ne fut pas ma réaction de constater que c'était mon mari qui l'avait acheté pour moi. Je pleurais de joie je bougeais dans tout les sens comme un enfant. Je peux vous dire que les trippes c'est forts. Quelque jour après je commençais à prendre des cours moi aussi. La jument et moi nous faisions connaissance, c'était merveilleux jusqu'au jour X. Qui a changé ma vie et la perception des chevaux. C'est un vendredi matin début Novembre ça fait presque 1 mois et demi que j'ai ma jument. Il faut dire que l'apprentissage est quelque peu nébuleux, la jument a 8 ans je ne connais pas son passé, mais par contre je peux vous dire qu'elle n'aime pas les hommes.

Ce n'est pas tellement grave, je me faisais une joie de montrer à mon mari qu'avec moi il n'y avait pas de problème, j'aurai dû me méfier, mais mon rêve est là alors à quoi bon me poser des questions.

Le cours commence nous somme 3 dans l'aréna intérieur 2 qui longent leur cheval et moi qui débute mon cours, il faut dire que les chevaux d'aujourd'hui ne se montent plus comme il y a 20 ans, c'est pour cela que je prends des cours pour me mettre à jour et on dirait qu'avec les années et l'âge j'ai développé un vertige, Kelly c'est comme ça qu'elle s'appelle mesure 16 mains 2 et moi je mesure 5'3 pouces. Je n'ais plus l'agilité d'une jeune de 20 ans mais ça viendra.

Le fameux Vendredi, le cours au sol se passe bien, alors mon professeur et moi décidons qu'il est temps que je monte pour la 2ieme partie du cours. J'ai a peine le temps de bien m'installer sur la selle, qu'une des 2 cavalières passe devant moi au trop, alors Kelly part à toute vitesse pour là rattraper, je me retrouve en bas du cheval, ''J'en ai pris des plongent à cheval étant plus jeune, mais je crois jamais comme celle-là'', donc je suis allongée de tout mon long une chance que c'est du sable, je n'ose pas penser avoir été à l'extérieur sur un terrain dur ce que ça aurait donné. Tout ce que je veux c'est me relever je ne peux pas, mes reins sont écrasés j'ai une chaleur insupportable au niveau du bas du dos. Je ne pleure pas la seule chose que je dis c'est ; Ayoye!. Le professeur s'approche de moi je ne sais pas comment me relever mais il faut que je le fasse, alors j'explique au Prof comment m'aider sans que ça soit trop douloureux une chance les autres filles s'occupaient de Kelly. Au bout d'un certain temps je me relève avec de l'aide, tout ce que je veux c'est revenir à la maison, mais je dois enlever la selle et la bride du cheval avant de partir, je n'ai pas le goût, mais je le fais malgré la douleur. Il dise que nous sommes fortes nous les femmes cette journée là je ne sais pas où j'ai pris la force mais je suis faite vraiment forte. De retour à la maison ça m'a pris 10 minutes à sortir de la voiture tout mouvement était réfléchit et ardu.

Mon orgueil en avait pris un coup, mais mon corps était en décomposition, la peine que je ressentais c'était pour Kelly et pour moi. Comment un cheval que j'avais doudouné, cajolé, donné toute mon affection et tendresse pouvait me faire ça à moi ? Finalement au bout d'une semaine n'en pouvant plus je suis allée chez le Chiro, le résultat fût, le bassin et 3 vertèbres de déplacées, je suis allée aux séances chez le Chiro. Puis au bout d'un mois j'ai tout laissé tomber. Kelly je l'ai échangé contre un autre cheval qui avait l'air moins HI mais c'était qu'en apparence. C'est ma fille qui en n'a pris un coup cette fois-ci. Tout ça m'a coûté une petite fortune, mais on apprend de nos erreurs.

J'ai commencé à m'informer sur différente race de chevaux qui avait le sang froid et le Haflinger m'intéressait beaucoup. Je suis allée chez un éleveur à L'Épiphanie qui s'appel Michel Hamelin, il m'a fait connaître cette race de chevaux extraordinaire qu'est le Haflinger.

Je me suis promenée, je suis allée chez Grison le plus gros éleveur de Haflinger au Québec. Je me suis beaucoup documenté sur cette race, les explications et les bons conseils de 2 hommes Michel Hamelin et Théo Hug ils m'ont beaucoup aidé, la patience de Michel, parce que il faut dire qu'après mon expérience désastreuse avec les 2 chevaux précédent j'avais développé une peur, mais je n'ai jamais abandonné avec le soutien de mon mari et ma détermination.

Nous sommes allés au camp des palefrenières chez Grison que j'ai beaucoup l'aide de Chantale la conjointe de Théo. Le support de Michel dans mon cheminement. Presque à tous les jours j'allais chez Michel brossé et caressé les chevaux pour vaincre ma peur. Michel et Théo sont des passionnés et mes Mentors je leurs dois une fière chandelle.

J'ai acheté mon premier Haflinger de Michel Hamelin. Ma belle et douce Caren elle était gestante donc j'allais avoir un beau bébé de celle qui me rend si heureuse et qui m'a fait découvrir un monde merveilleux qu'est le Haflinger.

Le Haflinger est polyvalent nous pouvons faire toute sorte de discipline avec ces chevaux, mais moi tout ce que je veux c'est d'être en sécurité sur une monture.

À l'âge que j'ai je ne suis pas une Yahoo, je veux juste avoir du plaisir et profiter de la vie. À oui j'oubliais mon mari a aussi son cheval et il suit des cours, Caren lui a fait découvrir un monde qu'il ne connaissait pas et maintenant il est aussi passionné que moi.

Maintenant nous avons 4 Haflinger et nous en attendons 2 autres pour le mois d'Avril 2008. Si ça vous dit venez nous rencontrer.

Il nous fera plaisir de vous recevoir.

Chacun de nos chevaux a une très belle histoire.
Je vous les ferai connaître un jour.

Un gros merci à Michel Hamelin éleveur de chevaux Haflinger à L'Épiphanie.

Et à Théo Hug et Chantale de Ferme Grison le plus gros éleveur de chevaux Haflinger au Canada.

 

Nancy



accueil Qui je suis ...
     

 

page précédente
page suivante